Emailing : 5 étapes à suivre pour ne plus finir à la corbeille

6 septembre 2021
emailing-2
emailing

L’envoi d’emails promotionnels à une large liste de contacts, autrement appelé emailing, est devenu un canal de communication incontournable pour les annonceurs. Qu’elle soit à des fins de prospection, de fidélisation ou simplement d’information, mettre en place une stratégie d’emailing peut être un véritable casse-tête. Pour vous aider à ne plus finir directement à la corbeille, nous avons listé les 5 étapes essentielles pour une campagne efficace !

1. Constituez une liste de contacts intéressés et consentants

Il s’agit de définir à qui votre campagne va s’adresser. Vous pourrez ensuite créer votre liste d’envoi en sélectionnant parmi votre base de données les destinataires susceptibles d’être intéressés par votre email et donc d’interagir par la suite (en cliquant sur un des liens notamment).

Quand cela vous est possible, pensez à segmenter vos bases de données selon des critères sociodémographiques, les habitudes de vos clients ou encore leur historique d’achat. En effet, grâce à cette action, vous ciblerez précisément l’envoi et éviterez à votre emailing de terminer directement à la corbeille sans être lu. Vous diminuerez aussi votre taux de désabonnement.

Bon à savoir

Pour pouvoir envoyer un email à un prospect ou client, vous devez avoir récolté au préalable leur adresse email de manière légale et consentie. Avec l’entrée en vigueur du RGPD (règlement général sur la protection des données) en 2018, votre liste de contacts doit être en opt’in voire, dans l’idéal, en double opt-in pour pouvoir être exploitée.

2. Soignez la rédaction de votre contenu pour des emails qui convertissent

Le contenu de votre emailing doit être intéressant mais aussi percutant pour se démarquer dans la masse. En 2020, un internaute français reçoit en moyenne 33 emails pub par jour (source : monde du mail). Vous devez donc donner envie à votre cible de l’ouvrir plus qu’un autre, de le lire puis de consulter votre site internet.   

Un objet qui capte l’attention

L’objet de votre emailing est la première chose que verra le destinataire au sujet de votre communication. Et comme pour tout, la première impression est décisive ! Vous devez donc capter l’attention par le biais de l’objet de votre emailing. Pour cela, il existe différents leviers à activer :

  • Suscitez l’intérêt en jouant sur l’émotion : sentiment de confiance, d’urgence, personnalisation de l’objet, promotion exclusive…
  • Préférez les objets courts et impactant : évitez de dépasser les 50 caractères.
  • Dites de quoi vous allez leur parler le plus honnêtement possible. Ne tombez pas dans le travers de l’objet « putaclic », en créant la déception, vos conversions s’en trouveront pénalisées.

Choisissez soigneusement l’expéditeur

Le nom et l’adresse de l’expéditeur sous lesquels vous souhaitez apparaître sont primordiaux. Associés à l’objet, c’est la première chose que verra l’internaute. Un nom clair et connu vous permettra de faire tout de suite bonne impression et donc de rendre votre message crédible. Il est souvent recommandé :

  • D’afficher clairement le nom de l’entreprise émettrice
  • Ou bien d’humaniser le nom d’expéditeur : « prénom » de « nom de l’entreprise »
  • Évitez également les adresses email noreply (noreply@votresite.com) impersonnelles et n’ouvrant pas à l’échange

Un contenu cohérent et organisé de façon logique

Maintenant que vous avez attiré l’attention de votre lectorat, ne le décevez pas ! Proposez un contenu en rapport avec votre objet et structurez-le de manière logique. N’oubliez pas qu’un internaute a très peu de temps disponible pour lire votre email, alors simplifiez lui un maximum la lecture :

  • Placez le message principal de votre emailing dès le premier paragraphe
  • Préférez les « bullets points » aux grandes diatribes
  • Supprimez le superficiel qui va noyer la lecture
  • Évitez de multiplier les actions attendues de la part de l’internaute

Lors de votre rédaction, concentrez-vous sur l’essentiel : répondre clairement à la question suscitée par votre objet. Allez droit au but !

3. Créez un emailing aéré, incitatif et responsive design

Le design de votre emailing doit être au service du contenu. Si celui-ci doit capter l’attention, le look de votre emailing doit favoriser la lecture, la rendre aisée mais aussi inciter à réaliser l’action attendue de la part du destinataire (clic, saisie d’un formulaire…). 

Aérez le contenu d’un point de vue graphique

Votre emailing doit respirer, être scannable en un coup d’œil ! Pour cela, jouez sur :

  • Les mises en gras
  • L’utilisation de tailles de police différentes
  • Les intertitres

Utilisez un CTA puissant

Le « Call To Action » est un bouton qui a pour but d’inciter le lecteur à réaliser une action précise : convertir l’emailing. Pour le rendre le plus efficace possible, différentes actions sont envisageables :

  • Limitez le nombre de CTA pour éviter la dispersion des clics
  • Jouez sur la couleur et le contraste des boutons, pour les faire ressortir
  • Utilisez des mots incitant à l’action

Pensez mobile first

Aujourd’hui, plus de la moitié des emails sont ouverts depuis un appareil mobile (smartphone, tablette…) et 80% des utilisateurs suppriment directement un message si le rendu n’est pas optimisé (source comandclick).
Face à ce constat, vous comprendrez l’importance de concevoir vos campagnes emailing afin qu’elles s’affichent de manière optimale et automatique sur tous les terminaux. C’est ce qu’on appelle le responsive design.

Bon à savoir

Pensez à toujours inclure un lien de désabonnement à votre liste. Cela est obligatoire !

4. Routez l’emailing au bon moment

Maintenant que votre emailing est prêt, vous allez devoir le router c’est-à-dire l’envoyer à votre liste de destinataires.
Dans un premier temps, il vous faut déterminer le moment le plus opportun pour l’envoyer. Cela va dépendre de votre secteur d’activité, de votre cible (professionnels ou particuliers) mais pensez également à ne pas l’envoyer en même temps que tout le monde pour ne pas être noyé parmi tous les autres. Pour sélectionner le moment propice d’envoi, faites donc le ratio entre disponibilité de votre cible et concurrence.

Bon à savoir

Par exemple si vous avez une cible de prospects/clients professionnels, sachez que vous capterez mieux leur attention :
– En semaine de 8h30 à 18h00 avec un pic en début de matinée
– Le mardi car le lundi beaucoup d’emails peuvent être accumulés pendant le week-end
– Entre 12h et 14h, si votre cible a une pause déjeuner

5. Analysez et optimisez les performances

Vous avez envoyé votre campagne d’emailing ? Bravo ! Attention, le travail n’est pas encore fini pour autant. Il vous reste encore une dernière étape indispensable : la récolte et l’analyse des performances de votre email. Cela vous permettra de mesurer les résultats obtenus, de comprendre les freins à lever et de faire des optimisations pour vos prochains envois. Pour commencer, nous vous conseillons d’analyser 5 indicateurs principaux :

  • La délivrabilité : proportion des messages emails considérés comme réellement parvenus à leurs destinataires lors d’une campagne.*
  • Le taux d’ouverture : ratio entre le nombre de messages délivrés et le nombre de messages ouverts.*
  • Le CTR ou taux de clic : proportion de personnes ayant cliqué sur votre email.
  • La réactivité : ratio entre le nombre de clics uniques obtenus et le nombre de messages ouverts.* Il montre l’intérêt porté par vos destinataires aux liens présents dans votre email.
  • Le nombre de désabonnements : action par laquelle un abonné va mettre fin à son abonnement à votre base de données.*

*Source : définitions marketing

Avec ces indicateurs clés de performance, vous serez en mesure de tirer un premier bilan exhaustif de votre campagne.

En complément, retrouvez l’essentiel du jargon de l’emailing dans notre glossaire « Langue de pub ». Organiser des campagnes d’emailing est un excellent moyen d’instaurer et maintenir le contact avec vos clients et prospects. Pour une relation de confiance, il est important de bien les préparer mais aussi de les optimiser sur le long terme. Vous souhaitez aller plus loin ? Consultez sans plus attendre notre article sur « l’optimisation de vos emails de relance de paniers abandonnés » !


encart site web
encart site web

Dernières publications

Nom de marque et logo : toutes les infos pratiques pour me protéger au mieux  Identité 3 novembre 2022

Nom de marque et logo : toutes les infos pratiques pour me protéger au mieux 

Lire l'article
Dispositif « Oui-Pub », les bonnes pratiques à mettre en place dès à présent pour assurer la bonne distribution de vos imprimés publicitaires Marketing 20 octobre 2022

Dispositif « Oui-Pub », les bonnes pratiques à mettre en place dès à présent pour assurer la bonne distribution de vos imprimés publicitaires

Lire l'article